Contrepétries !

    Partagez
    avatar
    fredouye
    Admin
    Admin

    Messages : 189
    Date d'inscription : 14/05/2010
    Age : 48

    Contrepétries !

    Message par fredouye le Lun 17 Mai - 13:59

    La contrepéterie, c'est l'art de décaler les sons.

    - Le C(aire) est noir de m(on)de.

    - Elle a le (ch)oix dans la (d)ate.

    - Coupons les (n)ouilles au se(c)ateur.

    - Il ne faut pas (ch)ourrer le (b)ien du voisin.

    - Les (l)inges en (s)echant m(ouille)nt les c(orde)s.

    - Les (n)ouilles (c)uisent au (j)us de (c)anne.

    - Le capitaine gratte le (f)ond de sa (qu)ille.

    - Je n'ai pas de re(b)ord a (m)es epaulettes.

    - Votre (p)ère a l'air (m)utin.

    - Elle m'a (m)entie la (s)otte.

    - Elle est (f)olle de la (m)esse.

    - Le jardinier (b)ine avec sa (p)elle.

    - Les con(c)ierges se remarquent a leur a(v)idite.

    - La baronne admirait les (s)ites autour de son (b)alcon.

    - La comtesse avait une (p)ierre (f)ine a la main.

    - La (b)erge precède le (v)ide.

    - J'aurai cru que vos per(l)es cou(t)aient davantage.

    - Chaque soir, la petite poule pon(d)ait quelque (p)art.

    - Saisissez-vous toujours l'e(ch)elle par le (b)as ?

    - J'aime (v)achement votre (fr)angin.

    - Cresson a (ch)oisi Du(m)as.

    - Il est a la (t)ête de l'Afri(qu)e.

    - Quand il ment K(o)hl, ca sent pas toujours la r(u)se.

    - M(et)s ta c(as)quette.

    - Ce que j'aime dans le (c)lip de Madonna, c'est le (s)on.

    - Les cinephiles russes en ont assez de la b(o)tte a Stal(i)ne.

    - Rika Zarai, si vous saviez ce que votre (pl)ante me (f)ait.

    - La programmeuse (com)pile le (C).

    - L'A(f)rique est bonne ho(t)esse, ses cani(cule)s m'em(balle)nt.

    - J'am(pute) la (jambe).

    - (G)outez nos (f)arces.

    - Le (B)outre coule dans le con(f)luent de la (G)aronne.

    - Chaque semaine je m'en v(ai)s en L(oi)re, car ma (muse) aime les beaux (chat)eaux.

    - Les laborieuses (p)opulations du (C)ap.

    - Il faut ètre peu pour bien dîonner.

    - La fermière sait que sa poule mue, aussi vit-elle au champ.

    - Les écoliers jouent dans les pièces du fond.

    - Tacite se promène en babouches.

    - Dès qu'on touche à son petit banc, cet enfant boude.

    - L'animateur nous brouille l'écoute avec sa panne de micro.

    - Le cuisinier balance sa rouille dans le coulis.

    - Glisser dans la piscine.

    - Tripes de peau.

    - Mettre le doigt entre deux caisses pour boucher le trou du fûont.

    - Est-ce que tu es déjà arrivé à (p)ied par la (C)hine ?

    - Les femmes n'apprécient pas le marc trop doux

    - Le douanier a visité les caisses de l'exploratrice jusqu'au fond

    - Le sabotier offrit une paire de galoches à sa bru

    - L'écuyère se plaint que le mouton de sa botte est trop dur

    - Laisse ta biquette au pieu, Nanette !

    - Quelle drôle de bille tu faisais

    - Couds-la au fond !

    - Il le dit à deux femmes

    - Elle a reçu toute la farine sur sa mante

    - Après l'examen, les bachelières livrent leur Kant au feu

    - Le curé est devenu fou entre deux messes

    - Le grand nombre des monts empêche de les compter

    - Les jeunes filles romanesques adorent les nids à verdure

    - Le tonnelier a une curieuse manière de défoncer les vieux fûts

    - Rien ne vaut un bon coup de marc après la dînette

    - Le plongeur a exploré le fond de la Creuse

    - Le calot était dans le son

    - La servante tire le pis de la vache

    - C'est le petit vieux qui vend de la serge

    - Hâtez-vous de me faire la cour avant d'être marié

    - Les fillettes jouent avec les pioches des mineurs

    - La jeune fille contemple un plant qui vient de la Guinée

    - Pour entrer aux Carmélites il faut savoir utiliser le mot de guichet

    - Il n'y a pas que de bons cotés au concours hippique

    - J'ai bouffé dans la louche de la baronne

    - Les dockers sont allés décharger au sur des caboteurs en grève

    - Les laborieuses populations du cap

    - Je munirai ta lame d'un beau manche en fer

    - Le vieux marcheur admire les fortifications de Metz

    - Avez-vous vu le bond de la crue ?

    - J'ai mis en perce un fut de Kummel

    - Les fouilles curieuses de Mme Dieulafoy

    - On compte souvent plusieurs courses pour un seul but

    - Réduisez votre plan à la Grèce, il n'en sera que mieux

    - Le matelot veut quitter le bord de la Belle-Poule

    - La fillette timide mâchait sa cotte

    - On se passe facilement de lutins

    - Où avez-vous péché ces lubies ?

    - Le vieil artisan tisse en plusieurs passes

    - Ce couvent de femmes a été fondé par les Saluces

    - L'Américain montre à la jeune fille la pureté de son dollar

    - Deux carrioles sans mulets

    - Le maniement réitéré des fonds multiplie les mouvements de caisse

    - Plut au ciel que je fusse le cygne de Léda

    - Il faut être peu pour bien dîner

    - Le magasinier a touché un bon de cretonne

    - La baronne invite le penseur à dîner

    - Le jeune homme qui vissait son lit

    - Plus elles mentent plus elles souillent

    - Vous avez encore mussé le citron

    - Le bourrelier aime mieux faire la bourre que de travailler le mouton

    - Les disciples d'Einstein voient le monde conique

    - Il ne faut pas mettre la tête de son lit dans les vitres

    - Ma cousine joue au tennis en pension

    - Le roi en retarda la peine jusqu'au matin

    - Voici un bon à toucher en arrivant au Câteau

    - La maison peut également procurer des rillettes en fut

    - La cuvette est pleine de bouillon

    - Quel bonheur pour la princesse que la dotation du roi ?

    - J'aime le goût de ce petit blanc

    - La fermière attrape les boeufs a la course

    - Votre père a l'air mutin

    - Ce jeune homme est attaché aux bons Cordeliers

    - Jeanne d'Arc avait une cotte de mailles

    - Qu'on vide ce muid sans qu'on m'en perde

    - J'approche le cou du but

    - Le vieux marin gratte le fond de sa quille avec un fer d'herminette (*)

    - Ils n'avaient que de vieilles caisses pour ranimer leur feu

    - Le légionnaire m'a passé le mot

    - La philanthropie de l'ouvrier charpentier

    - Que j'aime, au sortir du camp, les longues pêches sous-marines !

    - Ça pue dans le car !

    - Le boutre du sultan remontait le confluent de la Garonne

    - On reconnaît les concierges à leur avidité

    - Quel beau métier : professeur !

    - je me suis éclaté la panse en dînant

    - Les Vieux Singes qui lèchent les couilles, mordent.

    - Les nouilles cuisent-elles au jus de cane ?

    - En ce dimanche dominical, elles sont toutes folles de la messe...

    - Au Zambèze, les filles sont belles et gentilles...

    - L'explorateur a mis le produit de ses fouilles dans les caisses

    - Madame la comtesse est folle de la messe.

    - Adélaïde rue de La Paix.

    - Deux carrioles sans mulet.

    - Direction et Gestion.

    - Virginie prend les bols.

    - Elle est assise sur la berge du ravin.

    - Il faut sceller le trou avant fondation.

    - Elle me brouille l'écoute.

    - Quelle bouille ce matin!

    - Tu nous salue Paulot!

    - L'aspirant habite Javel.

    - Les pêcheuses lipeuses mouchent les tanches avec les lignes en fer.

    - Les nouilles cuisent au jus de canne (double)

    - La serge du vicaire avait beaucoup plu à la dame du fiacre (double)

    - Quand je prise les brunes, la noire me fuit (double)

    - Il courait tant de buts divers qu'il en perdait sa belle mine (double)

    - La speakerine brouille l'écoute du speaker qui a une panne de micro.

    - L'escalope à la salade

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Dim 24 Juin - 3:23